Ingénierie de projet

Le passage de l’idée au projet nécessite le recours à l’ingénierie de projet.

Pourquoi?

Conduire un projet, c’est définir et mettre en œuvre une démarche et des outils.

Les outils devront être flexibles afin de s’adapter aux besoins du projet. En effet, de nombreux éléments rendent chaque projet unique : les spécificités locales, les compétences locales, la qualité du portage multi-partenarial, le moment, les forces en présence et le portage politique.

Ainsi, le responsable du projet doit :

  • Planifier le projet
  • Mettre en place des outils de suivi et d’évaluation
  • Assurer le pilotage du projet
Les indicateurs

Afin d’améliorer le suivi et l’évaluation du projet, des indicateurs de suivi et d’évaluation doivent être déterminer dès la phase de cadrage. Cela a un double intérêt :

  • Réajuster le projet en cours de réalisation pour atteindre les objectifs déterminés,
  • Évaluer avec des données tangibles la réussite ou la marge de progression de l’action.

Nous vous accompagnons et conseillons dans la réalisation de votre projet.

« Nous rendons opérationnelles vos ambitions ! »

Le passage du projet à la réalité est une étape importante et complexe. La mise en place d’un mode de fonctionnement formalisé et partagé est indispensable pour garantir la pérennité du projet.

Les prestations
  • Conseil projet de territoire, de service, social, d’administration et d’entreprise
  • Assistance à maîtrise d’ouvrage
  • Ingénierie de projet
  • Accompagnement méthodologique
Exemple 1 : accompagnement méthodologique / Rapprochement et mutualisation
Exemple 2 : Assistance à maîtrise d’ouvrage / Pôle de compétitivité, déterminer la « niche »

Dans le cadre d’une procédure de labellisation d’un pôle de compétitivité, nous avons travaillé avec les différentes collectivités territoriales, entreprises, chambres syndicales locales, organismes de formation, laboratoires afin de co-construire un projet en parfaite adéquation avec les nombreuses compétences locales, malheureusement sous-exploitées. La détermination de la niche stratégique nécessitait une vision à minima nationale afin de repositionner l’excellence française dans l’échiquier mondial.